Copyright Mme G.W. Bush Jr nacida ...

Copyright Mme G.W. Bush Jr nacida ...
Copyright Mme G.W. Bush Jr nacida ... IRREVOCABLE

vendredi 14 juillet 2017

Les oeuvres des défunts continuent de vivre sur Facebook comme l'a dit le prophéte




*******************************************************


بإسم الله الرحمان الرحيم و الحمد لله رب العالمين
و الصلاة على النبي و سلاما و تسليما...
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Le réseau social ne vous informe pas forcément si le compte que vous visitez est le compte d'une personne vivante ou décédée. Des comptes qui restent actifs, des pages hommage tout cela donne l'idée que les peuples de facebook ne meurent jamais. On trouve aussi sur facebook des pierres tombales virtuelles. Des groupes sont en effet créés à cet effet et les gens les visitent comme ils visitent un cimetière. Ils y laissent des mots, parfois des discours quand ils ne se contentent pas juste d'un regard sur les passants et les posts qui ont été faits. Un bout d’éternité, des fragments de vie conservés sur le monde numérique. Ils sont nombreux à utiliser le réseau social en guise d’hommage, à vouloir laisser un dernier mot sur le compte d’un ami.
Mais à l’heure de l’information à grande vitesse, il arrive que certaines informations passent entre les mailles du filet. Ainsi dans un effet tragicomique, les messages de condoléances peuvent côtoyer les messages d’anniversaire.Ce faisant il s'est créé ce qu'on appelle des fantômes numériques. Des morts qu'on continue à évoquer, sur les pages desquels on continue à poster, mais qui n'ont plus rien à répondre ni à dire. Ce sont leurs oeuvres qui leur survivent, eux sont enterrés avant d'être oubliés.
Le prophéte a dit D'après 'Anas ibn Mâlik (qu'Allah soit satisfait de lui): "Trois choses accompagnent le cercueil de la personne morte: deux retournent et une seule reste avec lui. Ces trois choses sont sa famille, sa fortune et l'ensemble de ses œuvres; celles qui retournent sont: sa famille et sa fortune; et celle qui reste avec lui c'est: l'ensemble de ses œuvres".
Ce qu'on voit des morts sur facebook, ce ne sont plus eux, par la force des choses, mais les traces des oeuvres de leurs vie qui les accompagnent dans la tombe. tout comme l'a dit le prophéte: nos oeuvres nous accompagnent dans la tombe même si elles continuent à s'amplifier (en bien ou mal) jusqu'au jour de notre ressurection.
Facebook propose depuis octobre 2009 un moyen de signaler la mort d’un membre à l’équipe de modération du site. Un formulaire est disponible et, moyennant une preuve de décès, il est possible de fermer le profil ou de le placer en mode «mémoire». Dans ce cas, le mur reste actif mais il est impossible de trouver le profil en effectuant une recherche, à moins d’être déjà «ami» avec le défunt. Les informations «de nature sensible», comme les statuts et les moyens de contacter la personne, sont également supprimées.
Un équivalent de Facebook pour les morts : Lancé en octobre 2014, Elysway se veut un « lieu de repos, un lien virtuel avec les cieux ». Un cimetière numérique. Chacun peut y créer une page dédiée à une « étoile », un proche disparu. Comme sur le célèbre réseau social, la page peut être agrémentée de photos, textes, vidéos. Le bouton « J’aime » a toutefois disparu, remplacé par… « Je compatis ». Le site propose aussi d’acheter un QR Code, ces sortes de codes-barres à flasher avec un téléphone, pour le coller sur une tombe. Un achat qualifié de « plus-value éternelle ». Comme le business de la mort.
**********
CORAN s3v185: {كُلُّ نَفْسٍ ذَآئِقَةُ الْمَوْتِ وَإِنَّمَا تُوَفَّوْنَ أُجُورَكُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ }
185. Toute âme goûtera la mort. Mais c'est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente n'est qu'un objet de jouissance trompeuse.
اللهم صل على سيدنا محمد و على آل سيدنا محمد
و سلاما و تسليما
اللهم آمين
و السر في الوضوء اللهم العيش عيش الآخرة



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire