Copyright Mme G.W. Bush Jr nacida ...

Copyright Mme G.W. Bush Jr nacida ...
Copyright Mme G.W. Bush Jr nacida ... IRREVOCABLE

jeudi 20 juillet 2017

le Divan de Hafez commence par un vers de poesie bachique de Yazid Ibn Muawiya (l'égorgeur et l'assoifeur du petit fils du prophete): in vino veritas

J'habite à ouazzane dans une chambre d'hotel. C'est un grand honneur que je tiens  à l'acceuil chaleureux et si musulman de ma famille. Non pas que je n'aie pas de bien en cette ville, je suis aussi un héritier, mais au Maroc tradition locale oblige, on vous prend ce que l'on veut en échange de ce que l'on peut et on appelle cela l'art de la patience. Grâce à Dieu j'ai un métier et des sources de revenus variées, ce qui me permet d'habiter tantôt un appartement de luxe, tantôt une petite chambre, parfois cela me donne les moyens de dormir sur le perron d'une gare, le fait est que la patience est mon meilleur compagnon et je trouve le moyen, c'est tout l'art, d'y trouver un plaisir et parfois du bon temps.

ألا يا أيَها الساقي
أدرْ كأسا وناولها
فإنّ الكأس للملدوغ
بالعشق هو الراقي
قد استسهلتُ أمرَ العشق
فانهالتْ على قلبي
مشاكلُ قيّدتْ عقلي
فلا ُيؤملُ إطلاقي
متى ما تلقَ من تهوى
دع الدنيا وأهملها
فيا حافظُ
جمع الشمل
بالذكرى
هو الباقي

Mon pays est un pays de soutiers. Je ne sais plus exactement ce que ce mot signifie, je pense que j'ai du le piocher dans quelques romans de Balzac; des bandits de petits chemins y pullulent, les grands bandits y abondent en cela et pour être réaliste rien qui ne change par rapport au reste du monde. j'ai l'art de rectifier les tirs, alors lecteur ne t'étonne de rien avec moi, je suis un adepte de l'impolitesse envers les grands tout comme envers les petits, et mon malheureux visage a pris plus d'une claque; dont je ne me donne même pas la peine d'être comptable; Il en et Un à qui rien n'échappe.

je disais donc que je suis revenu ans cet agréable pays, parce que je me uis imaginé qu'il y avait quelque chose à faire. Cela juste aprés avoir expliqué à tous mes lecteurs de ma variétés de journaux que le monde d'hier s'effondrerait comme un chateau de cartes, pour une durée que l'astrologue que je ne suis pas ne pourrait bien entendu pas préciser.  Chaque fois que j'ose parler de ma vie anterieure des souvenirs qui marquent mon corps et constituent forcément mon identité au minimum corporelle, on me demande de me taire. Les marocains considérent tous ceux qui parlent français comme des ennemis personnels. Parler français  n'est autorisé qu'aux poches bien pleines. plus d'une fois, parler français m'a saboté une affaire avec un francophone. on pas que j'aime le français lus qu'une autre langue. Cette langue que je connais à merveille est pour moi un outil comme un autre. sans plus. Je n'oublie pas non plus que je suis revenu au Maroc pour apprendre l'arabe, langue qui continue à me faire défaut.

En réalité les marocains envient tout ce qui parle français. C'est le fruit de l'enseignement scolaire. Tout ce qui se rattache à cette langue est forcément richesse, c'est pourquoi en dernier resort le meilleur moyen d'appater ces petits poissons est de leur parler français. C'est une vie de subterfuges sans plus et de petits larcins, où l'essentiel est un instant de vie, sentiment outrageusement glorieux. et si grande perte.

La vaste bibliothéque qui était l'envers de mon âme n'a pas trouvé preneur. Quelques dizaines de milliers de pages lues dont certaines plus interessantes que d'autres ne pouvaient contenter un peuple qui a plus besoin d'argent que de pain. Parce que du pain et de la nourriture au Maroc, personne n'en manque, ni nulle part dans le monde, la fourniture de l'alimentation grâces lui en soient rendues n'a jamais été du ressort des humains. Donc de l'argent. Ce jeu c'est celui de la roulette russe. Il faut que l'un meure pour que l'autre vive, ou l'un se ruine pour que l'autre s'enrichisse. A ce jeu le gagnant est le plus menteur. Forcément; ce jeu est celui du menteur. Au Maroc; j'ai donc appris et j'apprends encore_ le mensonge n'est pas une science exacte- à mentir.

j'ai aussi appris à me méfier. la méfiance et une science humaine elle aussi. J'ai trés certainement appris à voler, mais je dois concéder qu'un certain état de somnanbulisme dans lequel j'ai été longtemps maintenu ne me permet pas de déterminer avec exactitude la mesure de mes délits. Je concéde que mon premier délit est le commerce et que dans mon humble pays les gagnants dans ce jeu sont forcément traités de voleurs. les perdants bien entendus sont écrasés.

Au Maroc, j'ai donc appris à reconsidérer tout mon supposé savoir. Ma grande école je l'ai trouvée ici. cela aussi je le concéde. Je concéde aussi que ce pays m'a dégouté de la prière. Les mosquées y ouvrent et ferment à heure fixe comme les bars et les lupanars. les écoles sont parfois plus longtemps ouvertes que les espaces de prières et s'il est possible à un chrétien de rentrer quand il veut dans une église ou à un juif quand il veut dans une synagogue, il n'est pas possible à un musulman -s'il en existe bien sur- e rentrer quand il veut dans une mosquée. Grâce en soient rendues aux savants de l'école religieuse de Fes, de taounat, fe taroudant, les meilleurs conseils que le pouvoir ait pu esperer.

Je ne prie donc pas. Par décence et par esprit de resistance. je requiers pour le faire d'avoir au moins les droits d'un juif ou d'un chrétien en terre d'islam. Je suis donc devenu dans ce pays tantôt juif tantôt chrétien. 99,99% de la population de ce pays est tantôt juive tantôt chrétienne. C'est d'ailleurs le cas des musulmans eux même. Par précaution, ils sont eux aussi tantôt juif tantôt musulmans. Aujourd'hui samedi par exemple, tous les musulmans sont juifs  les synagogues vides et le poisson sur les étals. Demain dimanche, tous les musulmans seront chrétien et le vin de messe sur la table, les égises pleines. Les musulmans font comme ils peuvent, le Maroc est une terre d'asile c'est connu.

C'est de la plus grande bibliothéque du monde qu'il est question dans ce site. un travail de sysiphe que je ne fais qu'entamer. Au passage mon secrétaire particulier me rappelle que lorsque je me suis plains une fois de la raison pour laquelle ma sincérité devait étouffer en prison, on m'a rappellé que l'on avait pour moi dans mon bien aimé pays les honneurs que Jupiter fit à prométhée. Au choix brulé vif ou les entrailles exposées à l'air pour qu'un aigle les déchire à sa guise.  J'asumme mon destin. voire je m'en délecte. C'est un des caractères de la patience que d'être un navire à flottabilité maximale impossible à couler. un peu comme cette gentille ddevise de la ville de Paris qui dit si je me le rappelle, il flotte mais ne sombre. La patience est le premier navire construit par Noé, sa construction a pris 950 ans. J'ai donc encore le temps et l'espoir de continuer à apprendre.

Les marocains sont des adeptes de la superstition, des esprits retors et malins et des diablotins de toutes espèce. Vu de France, je pensais ce pays comme un pays de foi, arrivé ici, j'ai découvert qu'en lieu de foi leur croyance est un composite dans lequel on trouve essentiellement l'adoration des idoles et des jnouns. Quand je dis essentiellement, i mean what i say. C'est un peu le rêve de salomon qui s'est répandu ici. Salomon avait des lutins qui étaient des travailleurs infatiguables, les imbéciles consacrent leur vie à la recherche des lutins et des secrets de Salomon, ou la perdent. et trés certainement la perdent.

C'est en quelque sorte un rapport que je fais ici. Maroc Etat des lieux, aujourd'hui.

Tu me demandes pourquoi je resiste, et pourquoi je continue à faire ce qe je fais: je te dirai que c'est parce que je sais que si je peux faire passer le flambeau à une personne, cela me suffira pour assurer ma tranquilité dans la tombe. Une seule personne, quand l'onanisme et la pederastie sont le commun des tares de cette population.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire